mercredi 30 novembre 2016

En lutte, les femmes au travail!

Et la veille de la journée "femmes en révolution", le vendredi 2 décembre aura lieu à la salle des ovalistes (6 impasse Flesselles, dans le premier arrondissement) une soirée d'échanges autour des luttes de femmes au travail dans la région lyonnaise, à l'occasion de la réédition du livre "la grève des ovalistes" :



Les ovalistes étaient des ouvrières du textile de la région, qui ont lancé en juin 1869 une grande grève. Elles sont allées à la rencontre de leurs camarades des ateliers et usines de Lyon et autour pour obtenir une diminution du temps de travail (environ 12h de travail) et une hausse des salaires alors qu'elles étaient beaucoup moins payées que les hommes. Leur lutte permit à certaines de rejoindre l'Internationale (AIT)...  Et pour en savoir plus rdv vendredi !
La soirée :

19 heures:
Présentation du livre :  Claire Auzias et Annik Houel, suivie d'un débat avec
Mathilde Dubesset "Histoire du travail et des luttes des femmes de 1869 à 1945"
Aurélie Poumet "Le féminisme de 1970 à nos jours"
Les Lejaby (sous réserve)
André Gachet "L'éthique du care : une approche féministe?"
la maire du 1er arrondissement de Lyon "Femme, politique et sexisme"

21h :
Chorale Les Mauvaises Pentes

22h 
Musique avec la compagnie U-Gomina (on dansera)
Restauration et bar sur place

Soirée organisée par le CEDRATS, l'Atelier de création libertaire et la mairie du 1er arrondissement de Lyon


mardi 29 novembre 2016

Toujours en révolutions !

Samedi 3 décembre, toute une journée de débats sur les luttes des femmes pour leur liberté et pour la démocratie dans les pays du Maghreb et du Proche-Orient.
Cette rencontre est organisée par le collectif Femmes en Révolutions.
Ca se passe à la Maison des Associations, 36 avenue Lacassagne, Lyon 3ème, à partir de 9H30.
Plus d'infos sur le programme : ici !


http://www.leplanning-rhonealpes.org/wp-content/uploads/2016/11/FemRev-verso-2.jpg

Lutter contre le SIDA le 1er décembre (mais pas que...)

Appel inter-associatif à rassemblement pour le 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le SIDA :

"Dans le cadre de la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida, nous vous invitons à participer au rassemblement ce jeudi 1er décembre 2016, Place Bellecour, sous la queue du cheval, à 19h00 pour une Marche inter-associative jusqu'à Hôtel de Ville.
A la suite de la marche, nous vous donnons rendez-vous au Centre LGBTI pour un apéro convivial.
Avec la participation des associations: Le Forum Gay et Lesbien de Lyon, Sos Homophobie, Frisse, La Lesbian & Gay Pride de Lyon, Le Refuge, Centre LGBTI de Lyon, Hétéroclite ainsi que la Métropole de Lyon"



Et aussi, une campagne du Planning Familial confédéral pour attirer l'attention sur la féminisation de la pandémie : #NOUSEXISTONS!
Par ici le dossier de presse.

mardi 15 novembre 2016

Un documentaire contre les stéréotypes

L'association Ahlan et le Collectif Pamplemousse de Sciences Po Lyon (collectif féministe) organisent un cycle d'évènements FemmeS & islam inauguré par la grande projection du premier épisode de la série-documentaire de Sarah Zouak : "Women SenseTour - in Muslim Countries".

Le mercredi 16 novembre 18h
7, Rue Professeur Charles Appleton 69007

Réservation des places (250 places disponibles), prix libre : https://wst-sciencespolyon.eventbrite.fr/
Évènement facebook de la projection :

Mais qui est Sarah Zouak ? Présentation rapide pour ne pas être larguée à la projection ! 

Sarah Zouak jeune diplômée, se définissant comme entrepreneuse sociale et féministe a constaté tout au long de ses expériences le manque de visibilité et le poids des préjugés qui pèsent sur les femmes musulmanes : « soumises », « victimes », « silencieuses ». La société ne fait que parler de ce qu’elles sont, de ce qu’elles veulent sans les écouter réellement. Française et Marocaine, la jeune femme s’est interrogée sur ces clichés récurrents qui ont sans cesse mis en relief l’incompatibilité de son engagement féministe et de sa confession musulmane (allons, allons soyons réalistes, féministe et musulmane ? c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres !).
Décidée à changer les choses, elle crée le projet Women SenseTour : un voyage et des rencontres pour redonner un visage réaliste aux femmes musulmanes et démontrer que leur engagement pour les droits des femmes n’est pas incompatible avec leur foi.

En chiffre, ça donne ça :
5 mois, 5 pays (Maroc, Tunisie, Turquie, Iran, Indonésie) et 25 femmes rencontrées.
Sarah Zouak n’a pas fait les choses à moitié.


Women SenseTour - in Muslim Countries est une série documentaire qui met en lumière l’engagement pour les droits et l’émancipation des femmes, par des femmes musulmanes aussi différentes les unes des autres qu’actrices de changements dans leur société.
Une folle épopée qu‘on découvrira avec vous mercredi 16 novembre, 1er épisode : Le Maroc !

Pour en savoir plus :
- Le teaser de l'épisode marocain
- La 
revue de presse  de la série-documentaire.

mercredi 26 octobre 2016

En Italie, la clause de conscience tue les femmes


Une enquête sur la mort de Valentina M. est actuellement en cours. Les associations de médecins catholiques se sont empressées de clamer que sa mort n'a rien à voir avec l'objection de conscience, une version mise à mal par la presse sicilienne...

dimanche 23 octobre 2016



Mais qu'attendent-elles ???




Afficher l'image d'origine

 
Que démarre la prochaine réunion Super Féministe bien sûr !!

Mardi 25 octobre
à 19H 
Au Planning Familial


Planning Familial 2 rue Lakanal 69100 Villeurbanne
Tel : 04.78.89.50.61

    
            Accès tram T1 ou T4 arrêt Tonkin
Le soir, le centre est fermé : passer par l’entrée de l’immeuble (interphone « Planning Familial » n°13)

vendredi 30 septembre 2016

#ODZYSKACWYBOR !!

Rassemblement
Dimanche 2 octobre 2016 à 18h
Place des Terreaux

 
Laissez nos ovaires tranquilles ! Droit à l’avortement :
Femmes de Pologne, d’Espagne,
de France et d’ailleurs,
unies dans le même combat !

                Confortées par l’arrivée au pouvoir du parti ultra-conservateur Droit et Justice (PIS), l’Eglise polonaise et les organisations anti-choix ont lancé une bataille en avril 2016 pour durcir la législation encadrant l’avortement dans le pays qui connaît déjà les lois les plus restrictives en la matière en Europe.
La proposition d'initiative citoyenne déposée par le comité "Stop Avortement", un regroupement ultra-conservateur, bannissant complètement l'avortement, à une exception extrême près - lorsque la vie de la femme enceinte est en danger immédiat - a été envoyée à la Commission de la Justice et des Droits de l'Homme, par le vote d'une forte majorité des député-e-s le 22 septembre 2016, afin d'en obtenir l'approbation définitive.  Le texte libéral "Sauvons les femmes" autorisant l'IVG sans conditions jusqu'à la 12e semaine de la grossesse a lui été définitivement rejeté en première lecture.





Quelle est la pratique actuelle en Pologne ?

L’avortement est illégal en Pologne depuis 1997. Les femmes
Polonaises ne peuvent avorter que dans trois cas :
Un risque avéré et réel pour la vie et la santé de la mère,Une grave pathologie du fœtus,Si la grossesse fait suite à un viol.
Visualizzazione di
 

Que prévoit le nouveau projet de loi ?

Les femmes enceintes suite à un viol et les mineures seront obligé-e-sles femmes mises en danger de mort par leur grossesse n'auront pas une fausse couche pourra être pénalisée, et le "meurtre fœtal" ferait son les tests prénataux amenant à un risque faible de fausse couche seront la pilule du lendemain sera considérée comme un avortement précoce et sera les médecins pratiquant l’avortement s’exposeront à des peines allant jusqu’à 5 ans de prison contre 2 ans actuellement.Régressions et remises en question des droits des femmes !

Depuis 2008 en Europe, se sont multipliées les attaques contre les droits des femmes, notamment le droit à disposer de leur corps :
Rejet du Rapport Estrela par le parlement européen en décembre 2013 (rapport non contraignant qui proposait notamment un accès sûr et légal à l’avortement ainsi qu’à la contraception ou à l’éducation à la sexualité) ;Remises en question de la pratique pour des raisons idéologiques ou économiques :En France, restructurations et fermetures de Centres d’Interruption Volontaire de Grossesse (CIVG) détériorant les conditions d’accueil et d’accès à l’avortement.Italie : 70% des médecins ont recours à la clause de conscience.Remises en question par les lobbys anti-choix et régressions : Royaume-Uni (2012, 2015), Belgique (2015), Croatie (2015), Hongrie (2012, 2013), Suède (2008), Roumanie (2012, 2013), Pologne (2016).
Ces attaques provoquent des « migrations » pour avorter, des inégalités socio-économiques, des avortements clandestins et les femmes sont réprimées !
 
Les féministes polonaises appellent
à de larges mobilisations pour les soutenir :
parce que rien n’est acquis
en Pologne comme ailleurs,
continuons fières et combatives
les luttes féministes !

 

Apportez vos pancartes avec vos mots de soutien pour les Polonaises !
Venez avec vos vieux cintres pour faire un arbre à cintres !

L'association ASTRA demande de se mobiliser sur les réseaux sociaux en publiant des photos avec un cintre ou avec un panneau "Solidarity with Polish Women".
N'oubliez pas le hashtag #ODZYSKACWYBOR sur twitter ("revendiquer son choix" en Polonais).

Collectif de Défense de l’IVG dans le Rhône :

Le Planning Familial 69, Ligue des Droits de l’Homme, Femmes solidaires du Rhône, Femmes Egalité, ProfessionnelLEs des centres IVG, SUD Santé Sociaux, SUD éducation, Union Syndicale Solidaires Rhône, USDSAS CGT, Coordination CGT‑HCL, Cabiria , NPA 69, CGA, Parti de Gauche, Ensemble, Alternatives Libertaires, PCF Rhône.